La gestion BIM et CIM des projets à l’échelle urbaine en interface avec les infrastructures

Par Annalisa De Maestri

Le Groupe Valode & Pistre est un groupe pluridisciplinaire au service de la qualité du bâti, il est composé de :

- VPA : Agences d’architecture à Paris, Pékin, Dubaï et Moscou
- VPDesign : Entreprise chargée de design intérieur
- VPGreen : Entreprise chargée des façades et de la structure
- VPX : Entreprise chargée de maîtrise d’œuvre d’exécution
- VPBIM : Entreprise BIM & Data

Le cabinet d’architecte Valode & Pistre utilise le BIM depuis plus de 10 ans. Les avancées technologiques telles que la VR, les IoT et l’IA sont des moyens d’améliorer le travail et non des moyens de diriger la création.

En utilisant ces technologies Valode & Pistre veut créer une architecture augmentée, dans laquelle les outils, les techniques et les méthodes de travail sont au service d’une amélioration de la qualité du bâti.

VPBIM offre des missions : de conseil en BIM & en Digital, de gestion BIM & CIM, de synthèse, de modélisation et de Generative Design pour des projets de bâtiment, d’infrastructure ou de Ville.

Le CIM est la compilation d’un ou plusieurs projets réalisés en BIM et des données SIG du quartier ou de la Ville. Quelques exemples de projets : la Gare du Nord à Paris, le Parc des Expositions à Paris qui est à cheval sur 3 communes et l’Anse de Portier à Monaco où le permis de construire a été déposé et validé sous forme de maquettes numériques.

Quelques recommandations concernant quatre points sensibles dans un projet CIM :
- Le positionnement : le géoréférencement est crucial dans un projet CIM car il comprend plusieurs projets avec une multitude d’acteurs, des équipes et des clients différents. Il est essentiel d’avoir un référentiel commun à tous les intervenants pour pouvoir compiler les maquettes numériques du projet complet sans difficultés.
- La temporalité : il est essentiel de définir un planning global dans un projet CIM pour faciliter la gestion du projet car les projets peuvent être en décalage les uns avec les autres au niveau du démarrage des travaux, de l’avancement et de la livraison.
- Les rôles et le management : un document commun et clair doit définir l’organisation ainsi que les rôles et les responsabilités des intervenants BIM du projet : le CIM Manager, le ou les BIM Manager, les référents BIM des ouvrages.
- L’organisation des données : les données compilées dans un projet CIM rassemblent : les données existantes de la zone issues des SIG et du BIM qui sont mises à disposition par les administrations ou les autorités qualifiées, les données de projet, les maquettes BIM et CIM souvent hébergées sur un Server dédié et enfin les données qui devront être intégrées dans les procédures (permis de construire etc.)

Les projets CIM malgré la difficulté comportent des avantages. On obtient une meilleure gestion des interfaces avec l’environnement et les infrastructures que dans les projets BIM qui ne tiennent pas toujours compte du contexte du projet. Au fur et à mesure des projets CIM, les données SIG s’enrichissent, on pourra bientôt obtenir pour nos futurs projets une base de données complète et fiable. Enfin, le CIM permet de mieux organiser le suivi du projet car on a à disposition l’historique des décisions et des évolutions des différents ouvrages qui le compose.

Partagez Sur